toutes les actualités


Paris Good Fashion : Objectif 2030

L’Assemblée Générale de Paris Good Fashion, association dont SED NOVE Studio est membre depuis 2020, s’est tenue le 13 juin 2024 et s’est ouverte sur l’émouvant discours de Sylvie Bénard.

Sylvie Bénard, Présidente de Paris Good Fashion depuis sa création en 2019, a ouvert l’AG avec un bilan de son quinquennat. « Il fait 45° en Grèce et 50° en Inde mais le trou dans la couche d’ozone se résorbe bien plus rapidement que prévu », preuve que la coopération au sein d’un même secteur peut réparer des problèmes qui paraissent insurmontables. Toutefois, le climat comme le secteur est en difficulté avec le milieu-de-gamme et le luxe qui affrontent toutes sortes de difficultés, tandis que la fast fashion se porte très bien, avec notamment la supposée prochaine introduction en bourse de Londres de Shein. Le paysage réglementaire s’annonce de plus en plus dense avec des réglementations contraignantes pour un futur plus transparent et contrôlé de la filière mode et luxe. Quoique le paysage politique actuel* a abruptement interrompu les initiatives en cours, comme l’annulation de la « Stratégie Mode » qui devait déployer un plan d’accompagnement spécifiquement dédié à la mode française, et plaçant d’autres projets de loi sur la sellette, comme la « Loi Fast Fashion » récemment votée.

Durant les cinq années de présidence de Sylvie Bénard, Paris Good Fashion a fédéré 110 membres, représentant groupes, marques, distributeurs, institutions, écoles, associations et PME, soit environ 60% du marché mode & luxe français.

Sylvie Bénard, que nous avons la chance d’avoir comme marraine depuis 2021, a clôturé son introduction en partageant sa reconnaissance envers « le dynamisme et l’expertise » des membres de PGF, auprès de qui elle aura passé cinq années « fortes, passionnantes, intenses ».

Les chantiers de PGF : « utiles, concrets, collectifs »

L’objectif fondateur d’Isabelle Lefort pour Paris Good Fashion était de « faire de Paris la capitale responsable de la mode d’ici 2024 ». Celui-ci a évolué lors des cinq ans de l’association en « faire de Paris une capitale exemplaire de la mode responsable d’ici 2030« .
Désormais reconnu et directement sollicité par les institutions et le gouvernement, Paris Good Fashion s’est notamment félicité du taux de visite enregistré sur le Glossaire, riche de 355 définitions qui ont vocation à constituer un langage commun au sein de la communauté des acteurs et consommateurs de mode, et qui enregistre en moyenne 10 visiteurs par heure.

Sur les six premiers mois de 2024, Paris Good Fashion a avancé et continue de travailler sur les principaux projets ci-dessous.

ACT Mode & Luxe : évaluer la crédibilité des stratégies de décarbonisation pour la filière mode & luxe spécifiquement étant donné que la méthodologie ACT (Assessing Low Carbon Transition), déjà éprouvée et usitée par 18 autres filières, qui évalue de façon exhaustive la capacité d’une entreprise à s’aligner et à contribuer à une économie bas-carbone et à être résiliente face aux mutations de la société et de l’économie à venir.

Transport : comment réduire l’impact des flux de transport de la filière mode & luxe et comment aborder la solution du maritime par exemple, moyen de transport particulièrement sensible aux évolutions sécuritaires régionales.

Collectif Tricolor : la mission du collectif est d’accompagner l’ensemble des acteurs des filières lainières françaises afin d’augmenter la quantité de laine valorisée localement en démultipliant les usages de cette matière première noble et biodégradable. Leur contribution au développement de filières locales durables a permis d’élaborer une feuille de route nationale pour la réindustrialisation de la filière lainière française ainsi que le lancement de la Plateforme Digitale Tricolor, qui « assure la traçabilité et l’amélioration de la qualité des coproduits de l’élevage ovin en France, favorisant la transparence et renforçant les filières. Elle propose des fonctionnalités stratégiques pour tous les acteurs, de l’élevage à la distribution des produits finis. »

Beyond Degrowth : co-piloté par Andrée-Anne Lemieux, Directrice Sustainability de l’Institut Français de la Mode (IFM) et Directrice de la Chaire Sustainability IFM-Kering, ce projet a été soumis aux étudiants du MSci et MBA de l’IFM pour aborder le sujet tentaculaire et intimidant qu’est la décroissance, selon une approche approfondie et pointilliste (inspirée du Prix Nobel d’économie Esther Duflo). Les vingt recommandations qui ont été établies par les étudiants seront exposées en détail dans un Position Paper qui sera dévoilé dans les prochains mois. Parmi elles, cinq grands chantiers se dessinent :
– la réduction des déchets et l’optimisation des ressources ;
– la circularité et la traçabilité ;
– l’approche client par l’innovation ;
– la gestion des flux transports et logistiques ainsi que la réduction des distances ;
– le management pour l’engagement des collaborateurs et la sensibilisation en interne et en externe.

Isabelle Lefort, fondatrice de Paris Good Fashion / image d’archives, PGF 2019, Fashion Network

Discours d’ouverture de Sylvie Bénard, présidente de Paris Good Fashion de 2019 à 2024